Bibliography Details Jump to Home page Bibliography Help Previous Next
 
"L'anthropomorphisme croissant dans le Roman de Renart"
Omer Jodogne
in Aspects of the Medieval Animal Epic, Louvain: Leuven University Press, 1975, 25-42
 

"L'anthropomorphisme constitue l'intérêt majeur des 26 branches qui forment le Roman de Renart. Il se définit par une mutation d'animaux exotiques ou indigènes en personnalités munies d'un nom propre et agissant selon le qualités et surtout les défauts qu'on leur attribute traditionnellement. Ils sont convertis partiellement en hommes et ils évoluent dans un milieu campagnard ou dans un château, jamais dans une ville ou dans un milieu bourgeoise. ... Aux réflexions du dessinateur j'ajouterai les embarras du lexicologue qui se demande si le vocabulaire est approprié à l'animal ou à l'homme. En résumé, c'est aux formes visibles des personnages que je m'attacherai et non à leur vie intérieure. Il peut être utile, en effet, de noter ce que les personnages du Renart conservent de leur animalité. Nous constaterons aussi ce qu'ils en perdent; nous pointerons donc ce qui est incompatible avec les silhouettes et le vocabulaire propres à nos amies les bêtes" - Jodogne

Language: French


 
 
  
 
 1667 Jump to Home page Bibliography Help Previous Next